Fiche d’informations de base : le hérisson pygmé

Hérisson Pygmé Africain-(Atelerix albiventris)

Hérisson pygmé africain-Atelerix albiventris

Espèce



Le hérisson pygmé d’Afrique est natif de l’Afrique de l’ouest et du centre. Quand il se sent menacé, le hérisson s’enroule sur lui-même, en formant une boule, épines tendues, en gonflant son corps, et il se met à siffler. Quand le hérisson est exposé à un nouvel objet, il peut exprimer un comportement que les anglo-saxon appelle « anting » et qui consiste à lécher des objets jusqu’à ce qu’une épaisse couche de salive mousseuse les recouvre, puis le hérisson frotte ses épines à cet objet afin de répartir sa salive sur son dos.

Taxonomie



Classe: Mammifère

Ordre: Erinaceomorpha (anciennement Ordre Insectivora)

Famille: Erinaceidae


Alimentation



Les hérissons sont des omnivores qui dans la nature, consomment divers invertébrés, des grenouilles, des petits lézards, des serpents, des petits mammifères, des charognes, des végétaux, et des fruits.
En captivité, leur alimentation se compose de:

  1. Une source de protéine de haute qualité, des croquettes pour chat faiblement calorifique (2-3 petites cuillérées), des insectes vivants (5-6 vers de farine ou 1-2 criquets, 3-4 fois par semaine), éviter les larves de fausse teigne de la cire (Galleria mellonella), les aliments industriel pour rapaces, insectivore et même pour hérisson.
  2. Verdure et fruits coupés en petits morceaux.

Eviter les produits laitiers et les œufs chez les animaux qui ne sont pas mis à la reproduction.


Environnement



Les hérissons sont des animaux nocturnes qui préfèrent un environnement calme, et dans la pénombre. Ils sont généralement gardés seuls surtout les mâles qui ont tendance à se battre entre eux. La cage doit-être faire avec des parois lisses comme par exemple un aquarium de 56 à 75 L recouvert par un couvercle sécurisé en grillage. Fournir 10 cm de substrat douillet, absorbant afin de leur permettre de s’enterrer. Fournir des cachettes telles que des boites de carton, des pots de fleur en plastique, des tubes de canalisation en PVC, des plantes ou des buches. Les hérissons peuvent être éduqué à utiliser une litière. Un chauffage peut-être nécessaire car les hérissons peuvent rentrer en torpeur si leur température descend en dessous de 18°C.

Paramètre physiologiques


Température335.4-37°C
Fréquence cardiaque (battements/min)180-280 bpm
Respiration (mouvements par minute)25-50
Poids moyen (g)Mâle adulte500-700g
Femelle adulte250-400 g
Espérance de vie (années)3-5Jusqu’à 10
Maturité sexuelle61-68 joursPremière portée à 6-8 mois
Température de l’environnement25-30 °C
Gestation34-37 jours
Taille de la portée1-7 petits(moyenne 3)
Sevrage4-6 semaines
Ouverture des yeux13-24 jours

Anatomie / physiologie

  • Les épines des hérissons sont de la kératine modifiée avec un bout pointu. Le manteau est la partie dorsale du corps du hérisson recouvert d’épines. Sous les épines existe une importante couche de graisse sous-cutanée ainsi qu’un muscle puissant (le muscle orbiculaire).
  • Les pattes et la surface ventrale des hérissons est couverte d’une fourrure claire.
  • La formule dentaire du hérisson est
    I (3/2) C (1/1) PM (3/2) M (3/3) soit 36 dents.
  • Les hérissons possèdent un estomac simple sans caecum.
  • Le pénis est extériorisé en position médiane ventrale caudale de l’abdomen. Les testicules sont souvent dans la cavité abdominale et ne sont pas facilement palpable. Une pression sur l’abdomen peut permettre de faire passer les testicules en position inguinal.
  • Les hérissons ont un sens de l’odorat et de l’oui développé, mais une mauvaise vision.
  • Les hérissons rentre en torpeur lorsque le climat devient froid, et sec (température < à 18°C) et ceci pendant jusqu’à 6 semaines.

Contention

  1. A moins que le hérisson soit bien apprivoisé, le manipuler avec des gants fin en cuire.
  2. Etendre doucement les pattes antérieures, puis placer un doigt sous le menton afin d’éviter que l’animal ne s’enroule de nouveau.
  3. Réaliser une sédation ou une anesthésie générale pour réaliser un examen clinique complet


Prise de sang


Prélever la veine jugulaire pour de grand volume, ou les veines céphaliques, saphènes latérales, fémorales pour de plus petits volumes.

Médicine préventive


  • Examen clinique annuel
  • Surveiller le poids de l’animal
  • Nettoyer régulièrement les dents et couper les ongles
  • Prévenir la formation du tartre en utilisant des produits pour chat
  • Identifier l’animal avec une puce électronique


Injections



Les flancs sont le site préconisé pour les injections sous-cutanées. Les injections au niveau du dos ont de forte chance d’aller dans le tissu graisseux.

Dominantes pathologiques

  • Pathologies dentaires
  • Blessure au niveau des membres (causes par les barreaux de la cage ou les roues)
  • Gale
  • Néoplasie
  • Obésité

Références et lectures recommandées