Article 

Surveillance des Signes Vitaux chez les Espèces d’Animaux Exotiques

Tous les anesthésistes, y compris les plus chevronnés et les plus inébranlables, peuvent se retrouvés intimidés par les patients d’espèces exotiques. La surveillance de l’anesthésie peut être angoissante en soi, et ceci peut encore être aggravé par les difficultés supplémentaires liées à ces espèces particulières. Les moniteurs d’anesthésie vétérinaire classiques pour les patients canins et félins ne sont pas conçus pour lire les fréquences cardiaques et respiratoires extrêmement élevées (ou extrêmement basses) de certains animaux exotiques. Malgré ces difficultés, des informations précieuses sur les signes vitaux du patient peuvent être collectées à l’aide d’outils de surveillance ainsi qu’avec des techniques manuelles.