Fiche d’informations de base : Eclectus

Eclectus – Eclectus roratus

Eclectus

Histoire naturelle



L’Eclectus est un perroquet originaire d’Australie, Indonésie, Papouasie-Nouvelle-Guinée et/ou des Iles Salomon. Cette espèce a également été introduite à Palau. Les Eclectus font preuve d’une grande diversité, et l’International Union for Conservation of Nature (IUCN) répertorie leur catégorie de conservation comme « peu préoccupante ».

Taxonomie



Classe: Aves

Ordre: Psittaciformes

Famille: Psittacidae

Eclectus roratus

E. r. roratus – Grand eclectus

E. r. polychloros – Eclectus à flanc rouge

E. r. solomonensis – Eclectus des îles Salomon

E. r. vosmaeri – Eclectus Vasmaeri


Description physique



L’Eclectus est un perroquet de taille moyenne mesurant de 31 à 37 cm. Son iris est grisâtre.

Dimorphisme sexuel



L’Eclectus est l’exemple le plus évident de dimorphisme sexuel dans le monde des oiseaux. En fait pendant de nombreuses années, les biologistes ont cru que ces oiseaux faisaient partie de deux espèces différentes. Le mâle est principalement vert, alors que la femelle est d’un rouge flamboyant.

Alimentation


  • L’alimentation de l’Eclectus sauvage est principalement constituée de fruits, figues, noix, bourgeons de fleur et de plantes, ainsi que quelques graines.
  • Nourrir les Eclectus domestiques avec une alimentation variée incluant une nourriture industrielle, des graines entières, des fruits et des légumes.
  • Comme les psittacidés décortiquent les graines avant de les manger, ils ne nécessitent pas de grit. En réalité, certains individus peuvent manger trop de grit, ce qui peut favoriser le risque d’impaction.
  • Les régimes 100% graines sont carencés en protéines, vitamines et minéraux comme le calcium ou la vitamine A.


Hébergement


  • Beaucoup de références suggèrent une cage d’une taille minimum de 60 x 90 x 120 cm, cependant les Eclectus ont besoin d’une pièce entière pour jouer et grimper donc plus c’est grand mieux c’est.
  • L’espace entre les barreaux doit être de 1.9 à 3.8 cm
  • Le diamètre du perchoir doit être approximativement de 2.5 cm.
  • A moins que les oiseaux soient directement exposés à la lumière naturelle, apporter une source de lumière large-spectre pour réduire le risque de carence en vitamine D.


Comportement


  • Oiseaux très intelligents, relativement silencieux.
  • Le dimorphisme sexuel s’étend sans doute au comportement et la facilité d’éducation. Le comportement des femelles peut être affirmé voir agressif, ainsi ces oiseaux sont à réserver uniquement aux propriétaires ayant de l’expérience. Les mâles peuvent parfois être plus timides.
  • Le foraging est une partie importante de l’activité journalière du perroquet. Apprendre et encourage les oiseaux domestiques à jouer et creuser.


Valeurs biologiques de référence


Fréquence cardiaque (battement/min)340-600 
Respiration (mouvements/min)Approximativement 25-45 
Température107.1 FL’examen clinique des oiseaux ne comporte généralement pas en routine de prise de température.
Poids (g)375-550 
Espérance de vie (années)30-40Durée de vie maximale rapportée:  50-60 ans
Mâturité sexuelle (années)4-6 
Âge du sevrageApproximativement 3 mois chez les Eclectus des Iles Salomon.Les autres sous-espèces sont sevrées entre 4.5 et 6 mois. L’âge du sevrage varie de façon individuelle, et ne devrait jamais être basé sur une période pré-déterminée.
   
Âge de l’envol (jours)72-80 
Nombre de jours d’incubation28-30 
Nombre moyen d’œufs par ponte2 (1 dans de rares cas) 
Température environnementale à atteindreMimer les conditions naturellesLes températures des habitations (21-27°C) sont généralement adaptées, cependant les oiseaux en bonne santé peuvent tolérer des températures plus froides ou plus chaudes.


Anatomie et physiologie



Le plumage des Eclectus ne comporte pas de barbule, ce qui donne à leur plume une apparence moins riche.

Les traits anatomiques caractéristiques des Psittaciformes incluent:

  • Communication entre le sinus nasal droit et gauche
  • Seuls oiseaux à avoir une langue avec des muscles intrinsèques
  • Syrinx simple
  • La charnière cranio-faciale du bec est une articulation synoviale
  • Absence de caecum
  • Vésicule bilaire souvent absente
  • Pied zygodactyle: deux doigts pointés vers l’avant et deux doigts pointés vers l’arrière


Contention



Les Eclectus peuvent être contenus en maintenant le pouce et l’index sous la mandibule et en sécurisant l’aile extérieure avec les trois autres doigts. Utiliser la main libre pour la patte.

Prélèvement sanguin



Utiliser une aiguille de 25-gauge et une seringue de 1 à 3mL pour prélever le sang depuis la veine jugulaire droite. Une ponction jusqu’à 1% du poids est raisonnable chez le patients en bonne santé.

Médecine préventive


  • Obtenir un historique complet et réaliser un examen clinique annuel.
  • Etablir une base de données avec des tests cliniques réguliers (hémogramme, électrophorèse des protéines, et bilan biochimique).
  • S’assurer d’une alimentation et conditions d’hébergement adaptées.
  • Recommander une quarantaine pour les oiseaux nouvellement acquis.
  • Réaliser des examens complémentaires pour des maladies sélectionnées sur la base de l’historique et des conclusions de l’examen clinique: polyomavirose, psittacose.
  • Déterminer l’origine et l’historique des animaux malades récemment acquis pour éviter l’extension de la maladie.
  • Les oiseaux élevés au sein de gros groupes ou des volières sont plus à risque de développer la maladie de Pacheco et l’utilisation du vaccin peut être indiquée.
  • Le vaccin contre le polyomavirus aviaire est recommandé pour les individus reproducteurs.


Injections


Intramusculaire(IM)Relativement sûr, plus précis. Injecter au milieu de la masse musculaire.Localisation idéale : muscle pectoral.
Sous-cutané(SC)De gros volumes peuvent être injectés, mauvaise absorptionLocalisation: Pli inguinal ou précrural
Intraveineux(IV)Efficace, marge de sûreté faibleLa veine jugulaire droite ou la veine brachiale sont les plus utilisées. Option alternative : veine métatarsienne superficielle.


Principales maladies


  • Polyomavirose
  • Constricted toe syndrome
  • Picage
  • Hypovitaminose A
  • Maladie du bec et des plumes

**Login to view references**

Référence