Le comportement de destruction des plumes chez les Psittaciformes

Feather Destructive Behavior in Psittacine Birds R.A.C.E.-approved continuing education webinar

Objectifs

Au cours de la présentation, des conseils relatifs au recueil des commémoratifs et les points pertinents de l’examen physique seront discutés parmi d’autre savoir-faire spécifique. La plus grande partie de la conférence portera sur la définition du comportement de destruction des plumes, les nombreux facteurs étiologiques qui en sont potentiellement responsables et les modalités de gestion de ce problème. La discussion sur la prise en charge thérapeutique permettra d’explorer les techniques de modifications environnementales, la thérapie occupationnelle, la substitution sensorielle, l’apprentissage, les traitements médicaux, ainsi que les thérapies alternatives.

Résumé

Le comportement de destruction des plumes, également appelé ptérotillomanie, est l’un des problèmes comportementaux les plus fréquents et les plus frustrants observé chez les psittaciformes de compagnie. Ce désordre est caractérisé par le retrait de plumes, le mâchonnement de plumes ou le développement de traumas auto-induits des tissus mous limités aux zones que l’oiseau peut atteindre. Le recueil des commémoratifs dans le cadre d’une consultation comportementale doit répondre aux questions relatives aux antécédents de l’oiseau, aux conditions d’élevage lorsqu’il était juvénile, aux attentes de la personne vivant avec lui, à la composition du foyer, aux problèmes de qualité de l’air, aux changements environnementaux associés à l’initiation des problèmes comportementaux, à l’exposition à des produits chimiques, à la cage, aux jouets, à la photopériode, à la nutrition et aux interactions sociales. [PLUS]

A propos de la conférencière

Dr Lynne Seibert a reçu son diplôme vétérinaire de l’Université du Tennessee. Après 3 années passées en pratique privée, elle complète un master et un PhD en neuroscience à l’Université de Géorgie la conduisant à l’obtention du titre de spécialiste de l’American College of Veterinary Behaviorists (Collège Américain des Vétérinaires Comportementalistes) en 2001. Elle enseigne actuellement la médecine vétérinaire aux étudiants de l’Université de Tuskegee et a dispensé des cours de comportement vétérinaire dans six universités vétérinaires. Elle exerce en comportement clinique dans un service de référé au nord d’Atlanta. Elle manifeste un intérêt particulier pour le comportement aviaire, les troubles compulsifs, la pharmacologie et l’assistance aux vétérinaires dans la mise en place de programmes comportementaux au sein de leur clinique.

Lynne Seibert with Hyacinth Macaw

 

Plan de la présentation

FDB outline screenshot
Télécharger 1-la page Aperçu de la présentation PDF (39 KB)
Télécharger 1-la page Aperçu de la présentation DOCX (16 KB)

Enregistrement (en anglais)

Vidéos


Diapositive n°2 Mouvement de rotation de la tête


Diapositive n°3 Stéréotypie de lissage des plumes


Diapositive n°24 Détachement de la clé


Diapositive n°40 Allotoilettage

Test de connaissances

Cette formation était approuvée par le R.A.C.E. Passez le test de connaissances après avoir assisté à la conférence, pour valider 1 heure de crédit formation continue dans les juridictions reconnaissant la validation par l’AAVSB R.A.C.E.
Les tests sont notés à la main. Un courrier électronique de suivi, contenant un certificat de formation continue, est envoyé sous 3 à 5 jours ouvrés. Les certificats ne sont émis que lorsque 70% des questions ou plus ont une réponse correcte.

Formulaire d’évaluation

Votre avis nous importe ! Merci de compléter le formulaire d’évaluation pour fournir une rétroaction ou pour proposer des suggestions de sujets pour les webinaires à venir.

Post-test

Testez vos connaissances

Validation R.A.C.E.

Cette formation a été revue et approuvée par le programme R.A.C.E. (Registry of Approved Continuing Education) de l’ American Association of Veterinary State Boards (AAVSB) pour 1 heure de formation continue dans les juridictions reconnaissant la validation par l’AAVSB R.A.C.E.
Merci de contacter le programme R.A.C.E. de l’AAVSB pour tout commentaire ou suggestion concernant la pertinence et l’intérêt de cette formation pour la profession vétérinaire.

RESUME (suite):

…La perte ou le retrait des plumes peuvent être causés par une maladie physique, une carence nutritionnelle, un désordre comportemental ou une combinaison de ceux-ci. Les causes médicales et nutritionnelles de perte ou de retrait excessif des plumes doivent être explorées, au même titre que les facteurs comportementaux, hormonaux et environnementaux.

A l’état sauvage, les psittaciformes passent une grande partie de leur temps libre à rechercher leur nourriture. Un approvisionnement alimentaire ad libitum chez les oiseaux captifs peut laisser davantage de temps à un problème comportemental pour se développer.

Les causes reproductrices peuvent être impliquées dans certains cas de comportement de destruction des plumes. Dans un environnement naturel, la mue se déroule la plupart du temps après la saison de reproduction. Dès lors, une incapacité à compléter un cycle reproducteur normal peut engendrer des anomalies des plumes.

Par ailleurs, le comportement de destruction des plumes chez les oiseaux a été comparé aux désordres compulsifs et impulsifs chez l’humain. Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont caractérisés par l’existence d’obsessions, c’est-à-dire des images ou des pensées intrusives, et de compulsions, c’est-à-dire un comportement répétitif réalisé dans l’objectif de prévenir ou de réduire une anxiété. Le lavage des mains est un exemple de comportement compulsif courant chez l’homme. La trichotillomanie, ou arrachage des cheveux, est classé parmi les Troubles du Contrôle des Impulsions (TCI). La trichotillomanie est caractérisée par le retrait des cheveux ayant pour conséquence le développement d’une alopécie et peut impliquer n’importe quelle région du corps où poussent les poils. A la fois la trichotillomanie et le lavage des mains peuvent représenter des séquences de toilettage pathologique.

Les recommandations thérapeutiques sont spécifiques pour chaque individu et reposent sur le recueil complet des commémoratifs et une évaluation précise des facteurs favorisants. Les recommandations doivent inclure un enrichissement de l’environnement, un ajustement nutritionnel, une réduction des allergènes environnementaux ainsi que le développement d’opportunités d’interactions sociales et de stimulation intellectuelle. La pharmacothérapie peut être nécessaire dans certains cas.