Rapport d’équivalence nutritionnel : Comparaison d’un régime alimentaire “tout-graine” fortifié (Nutri-berries) avec un régime extrudé pour oiseaux de compagnie.

Points clés

  • Il n’existe pas de différence cliniquement significative entre les perruches calopsittes recevant une alimentation constituée d’extrudés et celles recevant l’alimentation équilibrée uniquement à base de graines, les Nutri-Berries Lafeber®
  • Les perruches calopsittes dans le groupe recevant les Nutri-Berries passent un temps considérablement plus long à consommer cette ration que les oiseaux consommant des extrudés. Cette observation suggère que le comportement de recherche alimentaire est amélioré par rapport à une alimentation constituée d’extrudés.

Introduction

Les régimes alimentaires uniquement composés de graines sont nutritionnellement inappropriés pour la santé des oiseaux de compagnie car ils sont carencés en vitamines liposolubles (vitamines A, D3, E, et K), plusieurs vitamines du groupe B, certain acides aminés, and plusieurs minéraux incluant le calcium, le zinc, le cuivre et le fer. Pour résoudre ces carences, les régimes à base de granulés et d’extrudés ont été développés de sorte à fournir un régime alimentaire équilibré. Les semences, les minéraux et les vitamines sont broyés en un mélange pratiquement homogène, puis transformés en granulés. Ceci empêche les oiseaux de trier les composants. Toutefois, les régimes constitués de granulés et d’extrudés, du fait de leur texture uniforme, n’offrent pas l’opportunité de favoriser le comportement de recherche alimentaire ni de fournir une stimulation environnementale. Une alternative est d’utiliser des graines entières, d’ajouter des minéraux et des vitamines de sorte à obtenir un produit équilibré comme un granulé, de les mélanger ensemble et de les façonner en forme de balle. Ce régime enrichi et constitué uniquement de graines offre un enrichissement environnemental indispensable ainsi qu’un aliment complet.

De nombreux propriétaires d’oiseaux de compagnies et certains vétérinaires pensent que les granulés sont la seule façon de fournir une nutrition complète. Cette idée fausse est probablement due à l’absence d’essai correctement conçus démontrant la valeur nutritionnelle d’un régime équilibré constitué uniquement de graines.

 

Objectifs

Un essai clinique est conduit avec des perruches calopsittes (Nymphicus hollandicus) afin de comparer une alimentation équilibrée ne contenant que des graines (Nutri-Berries) avec une alimentation constituée d’extrudés.
Les valeurs sanguines, le poids corporels, et d’autres paramètres sont mesurés pour évaluer l’effet clinique de ce régime alimentaire alternatif sur les oiseaux.

 

Conception de l’expérimentation

Trois groupes de traitement ont été créés : deux groupes nourris avec des régimes alimentaires constitués de granulés et le troisième nourri avec un régime alimentaire fortifié et uniquement composé de graines (Nutri-Berries).

Traitement 1: Régime constitué de granulés

Ce groupe de traitement (n=10) reçoit des granulés qui ont été nutritionnellement équilibrés et sont composes d’un mélange de semence, de vitamines et de minéraux pratiquement identique à ceux retrouvés dans les Nutri-Berries. Les semences étaient broyées et le mélange des semences, des vitamines et minéraux étaient assemblés en granulés.

Traitement 2: Régime constitué de granulés

Ce groupe (n=10) reçoit un régime constitué de granulés qui était utilisé pour alimenter les perruches calopsittes pendant plus d’un an avec succès. Les oiseaux inclus dans ce groupe de traitement sont utilisés comme contrôle pour la prise de poids au cours de l’expérimentation et ne sont pas évalués cliniquement à la fin de l’expérimentation. Ces oiseaux sont pesés seulement au début et à la fin de l’expérimentation.

Traitement 3: Régime constitué uniquement d’un mélange de graines équilibré

Ce régime alimentaire est disponible dans le commerce sous le nom de Nutri-Berries pour perruches calopsittes (n=13). L’équilibre alimentaire de cette ration est quasiment identique aux granulés proposés dans le groupe de traitement 1.

Les perruches calopsittes sont logées dans des cages grillagées (30 cm × 30 cm × 60 cm) dans une pièce maintenue à 23°C (73°F). La longueur du jour est de 12 heures. Les conditions environnementales sont similaires à celles précédemment décrites par Koutsos et al 2001. Chaque traitement diététique est proposé aux perruches calopsittes pendant 6 mois. La nourriture et l’eau sont offertes à volonté.

Préalablement à l’expérimentation, tous les oiseaux étaient nourris avec le régime utilisé dans le groupe de traitement 2. Les oiseaux recevant les traitements 1 et 3 font l’objet d’une transition graduelle vers leur régime expérimental sur une période de 3 à 5 jours.

Au cours du cinquième mois de l’expérimentation, la réponse immunitaire est évaluée en confrontant les oiseaux à un antigène (hémocyanine de patelle ou KLH). Une prise de sang est réalisée 7 jours plus tard pour déterminer leur réponse anticorps spécifique à l’aide d’un test ELISA. Dix jours après l’exposition à l’antigène, de l’hémocyanine de patelle est injectée dans la membrane alaire des oiseaux et la force de l’œdème est déterminée après 24 heures à l’aide d’un vernier sensible à la pression pour renseigner sur l’hypersensibilité de type retardé.

Au cours de la dernière semaine de l’étude, la prise de boisson est enregistrée ainsi que le temps consacré par les oiseaux à se nourrir par rapport à leurs autres activités.

Le dernier jour de l’expérimentation, les oiseaux font l’objet d’un examen physique et d’une évaluation du score corporel. Une prise de sang est réalisée pour une hématologie et un bilan biochimique [acide urique, lipides, protéines, cholestérol, alanine aminotransférase (ALT), créatinine phosphokinase (CPK), lactate déshydrogénase (LDH), calcium et glucose].

Résultats

Prise de poids corporelle

Tous les oiseaux ont pris du poids au cours de l’expérimentation. Aucune différence significative du poids corporel final n’a été associé au type d’alimentation. Toutefois, le changement de poids corporel entre le début et la fin de l’expérience, tendait (p=0.06) à être moindre chez les oiseaux du groupe Traitement 2 par rapport à ceux du groupe Traitement 1. Les oiseaux consommant des Nutri-Berries n’avaient pas une prise de poids corporelle significativement différente de ceux consommant l’une des rations granulés.

Hématologie

L’alimentation n’a affecté aucun des paramètres hématologiques.

Biochimie clinique

L’alimentation n’a affecté aucun des paramètres biochimiques.

Immunité

La réponse humorale ou à médiation cellulaire suite à la confrontation à l’hémocyanine de patelle n’a pas différé selon le régime alimentaire.

Examen physique

Le régime alimentaire n’a pas affecté la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, le score choanal, ou la note d’état corporel. Les problèmes de santé de la colonie regroupaient : des lésions de l’articulation inter-tarsienne, la présence de fluide dans la cavité orale, une légère distension de l’abdomen (probablement des œufs en formation), des arythmies cardiaques, un plumage de mauvaise qualité, un plumage chétif et de l’obésité. Aucune de ces maladies n’était associée à un régime alimentaire particulier.

Prise de boisson

Les oiseaux consommant le régime constitué de granulés (Traitement 1) présentaient une consommation significativement plus élevé d’eau que les oiseaux consommant des Nutri-Berries.

Comportement alimentaire

Les oiseaux consommant des Nutri-Berries consacraient deux fois plus de temps à des activités reliées à l’alimentation. La quantité de nourriture gaspillée n’a pas été mesurée mais semble être supérieure pour les oiseaux consommant des Nutri-Berries.

 

Conclusions

  1. Il n’y a pas de différence cliniquement significative entre les perruches calopsittes recevant une alimentation constituée de granulés ou un mélange équilibré exclusivement composé de graines, les Nutri-Berries.
  2. Les perruches calopsittes dans le groupe recevant les Nutri-Berries consacraient un temps considérablement plus long à consommer leur ration que les oiseaux consommant des granules. Ce résultat suggère que ce régime favorise le comportement de recherche alimentaire par rapport à un régime constitué de granulés. Les oiseaux consommant des granulés consomment davantage d’eau et passent probablement plus de temps à boire que les oiseaux consommant des Nutri-Berries.

 

Annexes

  1. Effect of diet on serum clinical chemistries (Effet de l’alimentation sur la biochimie sérique clinique)Télécharger le fichier PDF en anglais
  2. Effect of diet on body weight (Effet de l’alimentation sur le poids corporel)Télécharger le fichier PDF en anglais
  3. Measuring the immune response using keyhole limpet hemocyanin (KLH) (Mesure de la réponse immunitaire grâce à l’utilisation de l’hémocyanine de patelle)Télécharger le fichier PDF en anglais

**S’enregistrer pour consulter les références**

Références