Espèces non conventionelles

Introduction

Selon la pathologie rencontrée, l’envoi dans un centre de référé peut être dans le meilleur intérêt du patient car le vétérinaire généraliste ou d’urgence peut manquer de l’expertise nécessaire, d’un équipement adéquat, ou de médicaments spécifiques. L’avis d’un spécialiste dans un centre de référés peut également être indiqué lorsque vous avez un diagnostic non concluant ou lorsque votre client souhaite une deuxième opinion.

Planifiez à l’avance

Recontrez des spécialistes dans votre région afin d’établir des relations de confiance

  • Le Conseil américain des praticiens vétérinaires a catégorisé les spécialités en médecine aviaire, petit mammifère, reptile et amphibien.
  • Les membres de l’American College of Zoological Medecine sont peu susceptibles de travailler directement avec des NAC, mais ces derniers ainsi que le personnel travaillant au zoo local ou dans un aquarium peuvent être en mesure de vous référer à des praticiens privés expérimentés dans le domaine.

Les vétérinaires avec une orientation pour la médecine zoologique peuvent également être trouvés sur les sites internet suivants:

Il y a également des services de télémédecine qui peuvent vous aider pour un coup de pouce ou lorsque votre clinique est située dans une région isolée:

Responsabilités du vétérinaire traitant et du spécialiste

Les vétérinaires traitant et le spécialiste doivent collaborer et établir une bonne communication et une relation de confiance pour permettre un travail d’équipe pour la prise en charge du patient.
Cette collaboration se doit d’être toujours efficace même dans le cas d’un client non référé mais souhaitant un deuxième avis. Des directives détaillées sont disponibles sur le site internet American Animal Hospital Association.

Vétérinaire référant

Préparer le client en lui fournissant des attentes réalistes. Assurez-vous que le propriétaire a bien compris le but de la consultation de référé, les qualifications et l’expertise ainsi que les honoraires des vétérinaires spécialistes.

Le vétérinaire référant devrait référer le patient en temps opportun, fournir un compte-rendu écrit. Informer le vétérinaire spécialiste à chaque fois que vous recevez votre patient si présente une récidive, que la visite soit prévue ou non.

Vétérinaire spécialiste

Le vétérinaire spécialiste doit aider le vétérinaire référant afin que celui-ci informe correctement son client sur les futurs honoraires engagés dans le centre de référé. Le spécialiste sera incité à fournir les informations du centre de référé, via une brochure ou l’accès à un site Web, pour permettre au client de s’y rendre facilement.

Le spécialiste doit tenir au courant le vétérinaire référant par téléphone, mail ou fax pendant l’hospitalisation du patient. Les soins au patient devraient être limités au problème pour lequel l’animal a été renvoyé. Des soins supplémentaires devraient être fournis seulement s’ils sont dans l’intérêt du patient. Un compte-rendu écrit détaillé et/ ou un résumé verbal et une ordonnance doivent être également fournis à la sortie du patient. Le spécialiste doit également être disponible pour le suivi du patient après sa sortie, y compris en dehors les heures de travail.

Référence