Fiche d’informations de base : Tortue d’Hermann

Tortue d’Hermann (Testudo hermanni)

Hermann's tortise

Tortue d’Hermann (Testudo hermanni) Crédit photo: Cristiano Cani via Flickr Creative Commons Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Biologie



La population de tortue d’Hermann est divisée en sous-espèces orientales et occidentales. Les deux sous-espèces se trouvent en vente aux États-Unis.

  • La sous-espèce occidentale, Testudo hermanni hermanni, se trouve à l’état naturel dans le nord de l’Espagne, au sud de la France, en Italie du sud-ouest, à Majorque, Minorque, en Sardaigne, en Sicile et en Corse.
  • La sous-espèce orientale, T. h. boettgeri, se trouve en Italie orientale, dans les Balkans, en Grèce et en Turquie occidentale.
  • La troisième sous-espèce, T. h. hercegovinensis, se trouve en Bosnie et en Croatie. Cette sous-espèce partage des caractéristiques morphologiques et des couleurs avec les autres sous-espèces.

L’habitat naturel de la tortue d’Hermann comprend les garigues méditerranéennes, les forêts de chêne avec arides, les pentes rocheuses des collines et la végétation broussailleuse, ainsi que les collines herbeuses. Le climat naturel tend à être humide pendant le printemps et l’automne, mais très sec en été.


Statut de conservation



La tortue d’Hermann est inclue dans l’Annexe II de la CITES et il est répertorié comme « quasi menacé » par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Certains élevage existent aux États-Unis, et plusieurs sanctuaires sont présents en Europe, tels que Le Village des Tortues dans le sud de la France.

Taxonomie



Classe: Reptilia

Ordre: Chelonia/Testudines

Famille: Testudinidae

Genre: Testudo

Testudo hermanni boettgeri, sous-espèce orientale/p>

Testudo hermanni hermanni, sous-espèce occidentale

Testudo hermanni hercegovinensis, tortue dalmate


Description physique


Taille

Testudo hermanni est une tortue de taille moyenne. La taille des adultes varient généralement de 13 à 20 cm. Les adultes de la sous-espèce orientale, Testudo hermanni boettgeri, peuvent atteindre jusqu’à 28 cm de longueur, et peser 3-4 kg. Le dimorphisme sexuel est modéré, avec des femelles en moyenne 12% plus grandes que les mâles. Les mâles possèdent généralement un plastron concave (celui des femelles et convexe), et une queue plus longue que celle des femelles.

Couleur et forme de la carapace

Testudo hermanni a une carapace arrondie arquée. La carapace de T. h. hermanni affiche une coloration jaune intense sur un fond sombre. Le plastron a deux bandes noires connectés le long de la fissure centrale. La coloration de la tête varie de l’olive au jaunâtre avec des taches sombres. La plupart des individus ont aussi une tache jaune caractéristique sur la joue.

Le plastron de T. h. boettgeri se présente presque toujours avec des taches noires isolées sur chaque côté de la fissure centrale. La tête est brune-noire avec des écailles fines. Les pattes ont cinq griffes, qui sont de couleur sombre à leur base. Les membres postérieurs sont sensiblement plus épais que les membres antérieurs.

The plastron of T. h. boettgeri is almost always solid in color with isolated black patches on either side of the central seam. The head is brown to black with fine scales. The toes have five claws, which are darkly colored at the base. The hind legs are noticeably thicker than the forelimbs.

[caption id="attachment_19709" align="alignnone" width="250"]Tubercle on end of tail Crédit photo: « Bizarria » via Flickr Creative Commons Cliquez sur l’image pour agrandir[/caption]

Une des caractéristiques qui distingue Testudo hermanni des autres membres du genre Testudo c’est la présence d’un éperon corné ou « tubercule » sur le bout de la queue. Les femelles T. h. boettgeri ont un éperon beaucoup plus petit que les mâles.

[caption id="attachment_19716" align="alignnone" width="250"]Hermann’s tortoise usually possesses a divided supracaudal scute Crédit photo: Titimaster via Wikimedia Commons. Cliquez sur l’image pour agrandir[/caption]

La tortue d’Hermann possède généralement une écaille supracaudale divisée (n ° 6 à gauche).


Régime alimentaire



Les Testudo hermanni sont herbivores à plus de 90% avec une alimentation naturelle riche en plantes succulentes et herbacées. Leur régime alimentaire est similaire à Testudo graeca, mais cette espèce semble favoriser les légumineuses et les trèfles plus que graminées. Ce sont des omnivores opportunistes qui peuvent manger à l’occasion de manger des invertébrés, tels que les vers, des escargots, et des charognes. Néanmoins en captivité, il est recommandé de nourrir cette espèce comme un herbivore strict. Voir la Fiche de « Données de base tortues méditerranéennes » pour plus d’informations.

Condition d’élevage


TempératuresLe gradien de température le jour doit être de 15°C à 30°C, avec un point chaud de 32°C-35°C. Le gradient de température doit être de 5°C à 25°C la nuit.
Humidité40% -75%
ÉclairageUn éclairage UVB artificiel est recommandé pour les spécimens en captivité. Voir la Fiche de Données de base tortues méditerranéennes pour plus d’informations.
Taille et conception de la cage Si possible, un logement extérieur est préférable pendant les mois de temps chaud. La plupart des Testudo hermanni sont assez rustiques sont tout à fait capable de vivre à l’extérieur dans des zones herbacées bien drainés lorsqu’ils qui sont protégés et clos. Logements intérieure doit être suffisamment grand pour permettre aux tortues de pouvoir se déplacer.
HibernationLes tortues sont maintenues entre 5°C et 10°C pour l’hibernation (Divers 2003, Franklin 2007). Ces tortues dans la nature hibernent généralement sur une période variable (généralement 4-5 mois) entre Octobre / Novembre et Mars / Avril. En captivité, la longueur maximale recommandée d’hibernation est d’environ 3 mois pour une tortue adulte en bonne santé. Bien sûr, il est difficile de reproduire les conditions parfaites de sécurité d’hibernation en captivité, pour cette raison certains herpétologistes préfèrent pour maintenir les tortues à des températures modérées qui permettent une activité normale tout au long de l’année.


Anatomie / physiologie



Restraint



Ponction veineuse



Médecine préventive



Conditions médicales importantes


  • L’herpesvirus des tortues est souvent décrit chez Testudo hermanni en Europe. Les tortues d’Hermann sont plus sensibles à l’herpesvirus 3 des tortues (génotype TeHV3), ce qui provoque une maladie particulièrement grave et une morbidité élevée chez cette espèce. TeHV1 a aussi été isolé chez Testudo hermanni.
  • Infection respiratoire supérieure
  • Pneumonie
  • Stomatite
  • Abcès oral
  • Diarrhée causée par des ascaris
  • Osteodystrophie
  • Une cécité post-hibernation liées à des dommages à la rétine causée par une hypovitaminose A, a été décrite chez Testudo hermanni.
  • Des cas cliniques font rapport d’infections à paramyxovirus (du genre Ferlavirus) chez les tortues d’Hermann

Voir la Fiche de Données de base tortues méditerranéennes pour plus d’informations.


Quiz


Cliquez ici pour accéder au quiz tortues terrestres LafeberVet.

Bilbiographie