Pathologie de la reproduction chez les reptiles

A vos agendas !

Notez bien cette date pour un webinar d’éducation continue gratuit, approuvé par le R.A.C.E.

Conférencière : Joanna Hedley, BVM&S DZooMed (Reptiles) DECZM (Herpétologie) MRCVS

Date : Mercredi 27 février 2019

Horaire : 14 h EST (New York) ; Quelle heure cela fait-il dans mon fuseau horaire ?

Veiled chameleon distended coelom Mede

Partagez l’information

Téléchargez et partagez le communiqué de presse.

Aperçu de la conférence

Les sujets qui seront abordés lors de cette conférence incluent :

veiled chameleon
  • Stratégies de reproduction normales
    • Anatomie
      • Différences entre les classes de reptiles
      • Sexage/li>
    • Physiologie
    • Oviparité vs viviparité
    • Incubation et éclosion des oeufs
    • Détermination du sexe
  • Stase folliculaire ou pré-ovulatoire
  • Dystocie post-ovulatoire
  • Prolapsus cloacal

Résumé

La reproduction des reptiles peut être un sujet déroutant compte tenu de la variété des stratégies de reproduction retrouvées chez les différentes espèces de reptiles. Il est cependant important de comprendre les processus physiologiques normaux afin de comprendre l’approche de certains problèmes fréquents.

Globalement, les reptiles peuvent être divisés entre ceux qui se reproduisent en pondant des œufs (oviparité) et deux qui produisent directement leurs petits (viviparité). La reproduction est souvent saisonnière et la présence d’un mâle n’est pas toujours nécessaire pour la production des œufs, tant que les stimuli environnementaux sont présents. Différencier les mâles des femelles n’est pas toujours évident, surtout chez les jeunes animaux. Les propriétaires ne sont souvent pas au courant ou sont mal informés concernant le sexe de leur animal, particulièrement lorsqu’il a été acquis jeune, et n’anticipent donc pas certains problèmes reproducteurs.

Les problèmes reproducteurs fréquemment rencontrés incluent la stase folliculaire, la dystocie post-ovulatoire et les prolapsus cloacaux qui peuvent tous être rencontrés chez les reptiles en captivité.

La stase folliculaire ou pré-ovulatoire survient lorsque les follicules sont produits par les ovaires mais qu’il n’y a pas d’ovulation. Les signes cliniques incluent baisse d’appétit, léthargie et parfois faiblesse postérieure. Cependant, malgré la baisse d’appétit, le poids n’est souvent pas significativement réduit du fait du poids des follicules. Les analyses sanguines peuvent suggérer une activité reproductrice, cependant des examens d’imagerie sont nécessaires pour confirmer le diagnostic. L’ovariectomie est généralement le traitement de choix.

La dystocie post-ovulatoire peut survenir pour diverses raisons incluant des conditions de vie inadaptées et des maladies systémiques. Si l’animal ne présente pas d’efforts actifs, la plus grosse difficulté est de déterminer si le reptile est réellement en dystocie ou simplement dans un stade avancé de gestation. Les examens d’imagerie sont recommandés pour confirmer le nombre d’œufs ou de fœtus présents et identifier les facteurs potentiellement responsables de la dystocie. Des options thérapeutiques médicales ou chirurgicales peuvent être considérées. Les options médicales sont souvent plus efficaces chez les chéloniens.

Les prolapsus cloacaux peuvent survenir pour de nombreuses raisons, telles que des comportements reproducteurs exacerbés, une hypocalcémie ou une dystocie, mais aussi des pathologies non-reproductrices. Le prolapsus peut être uniquement cloacal ou concerner aussi l’intestin, la vessie, l’oviducte ou les hémipénis. L’identification du type de prolapsus et de la cause sous-jacente sont importants pour choisir le traitement approprié pour le meilleur résultat.

 

A propos de la conférencière

Joanna Hedley donne des cours de Médecine et Chirurgie des Animaux Exotiques et Petits Mammifères au Beaumont Sainsbury Animal Hospital, qui fait partie du Royal Veterinary College à Londres. Joanna est diplômée de la Royal (Dick) School of Veterinary Studies depuis 2003. Après 5 ans d’exercice mixte en canine, animaux exotiques et faune sauvage, elle a effectué une résidence en médecine de la faune sauvage et des animaux exotiques, et obtenu un diplôme RCVS en Médecine Zoologique. [PLUS]

 

Agrément RACE

Ce programme a été révisé et approuvé par le programme du Registre de Formation Continue (R.A.C.E.) l’Association Américaine des Bureaux d’Etats Américains (AAVSB) pour 1 heure de formation continue dans les juridictions qui reconnaissent l’agrément AAVSB R.A.C.E.

Contactez le programme de l’AAVSB R.A.C.E. si vous avez des commentaires ou des inquiétudes concernant la validité de ce programme ou son intérêt pour la profession vétérinaire.