Article  Vidéo 

Mise en place d’une sonde d’oesophagostomie chez le furet

Une sonde d’œsophagostomie est mise en place dans la partie proximale de l’œsophage (avec la limite caudale étant la première moitié proximale des vertèbres cervicales). Celle-ci est conçue pour délivrer de la nourriture dans l’œsophage distal ou dans l’estomac…

Article  Vidéo 

Mise en place d’une sonde naso-gastrique chez le lapin

Quand un lapin est faible, déshydraté ou est anorexique pendant plus de 24 heures, l’utilisation d’un sonde nasogastrique (NG) peut être moins stressante et rencontrer plus de succès qu’un gavage à la seringue (figure 1). La mise en place d’une sonde naso-gastrique est également indiquée chez les lapins qui vont subir une chirurgie impliquant la cavité buccale, l’œsophage, l’estomac, ou les voies biliaires. L’alimentation entérale est une composante essentielle dans la guérison des maladies, car elle apporte des calories, réhydrate le contenu stomacal, favorise la motilité gastro-intestinale, et empêche une lipidose hépatique. Les lapins en surpoids qui sont anorexiques sont particulièrement à risque de développer une lipidose hépatique.

Article 

Pose d’une Sonde d’Œsophagostomie chez les Oiseaux

La pose d’une sonde d’alimentation entérale est une technique reconnue pour l’administration de soins de support. La sonde d’œsophagostomie est une voie facile à installer, généralement bien tolérée par les patients et ayant fait ses preuves. Chez les patients aviaires présentés en clinique, la pose de sonde d’œsophagostomie a été décrite chez les perroquets, les rapaces et les autruches