Electrocardiographie chez les Animaux d’Espèces Exotiques

Points clés

  • L’électrocardiographie permet de surveiller l’activité électrique des cellules musculaires cardiaques et est particulièrement utile au cours des anesthésie de longue durée lorsque des perturbations de la balance électrolytique et acido-basique peuvent conduire à des arythmies.
  • Chez les petits patients ou les espèces avec une peau délicate les pinces alligators ne sont généralement pas attachées directement. A la place, les pinces sont fixées à l’extrémité d’aiguilles hypodermiques de petit diamètre ou sur des sutures en acier inoxydable qui ont été passées au travers de la peau et de l’espace sous-cutané.
  • Des patchs adhésifs ou des électrodes à bouton pour électrocardiogramme peuvent être placés sur les coussinets des petits mammifères ou directement sur la peau des grands mammifères ou des grands reptiles lisses.
  • Le tracé normal d’un ECG chez un oiseau peut ressembler à une tachycardie ventriculaire, principalement car l’onde S est grande et négative.
  • Le tracé normal d’un ECG de reptile peut présenter une onde SV, qui correspond à la dépolarisation du sinus venosus, des ondes de faible amplitude, et des intervalles ST et QT plus longs.
  • Prenez toujours garde, lors de l’utilisation de l’ECG pour vérifier si le patient reptilien est en vie, car le cœur peut continuer à se contracter pendant de grandes périodes de temps suite à la mort. Utilisez toujours une technique de surveillance additionnelle pour confirmer la circulation comme la capnographie ou l’existence d’un flux sanguin avec un Doppler.
  • Cet article fait partie d’une série sur la surveillance anesthésique chez les animaux d’espèces exotiques. Les sujets additionnels disponibles incluent: la pression sanguine, la capnométrie, l’oxymétrie de pouls, et la surveillance des signes vitaux .

L’activité électrique des cellules musculaires cardiaques peut être surveillée par le tracé d’un électrocardiogramme (ECG). Le tracé ECG est composé de trois complexes primaires: l’onde P, le complexe QRS, et l’onde T, qui représentent respectivement la dépolarisation atriale, la dépolarisation ventriculaire et la repolarisation ventriculaire . . .


To continue you need to be a LafeberVet.com member. (Français), (Español)

Pour continuer, vous devez être un membre LafeberVet.com

Para continuar, debe ser miembro de LafeberVet.com

Already a LafeberVet Member?

Please Login