Fiches d’information 

Fiche d’informations de base : Lapins d’Amérique

Les lapins à queue blanche mangent une grande variété d’aliments végétaux, y compris des herbes, des carex, des pousses, des feuilles, des fruits, des bourgeons et de l’écorce. Pendant les mois d’été, les lapins mangent principalement des herbes, des légumineuses, des plantes annuelles succulentes, des mauvaises herbes, ainsi que des légumes du jardin occasionnels. Le régime hivernal comprend de petits grains, ainsi que des brindilles, de l’écorce et des bourgeons d’arbustes et d’arbres. Les aliments préférés comprennent souvent le trèfle blanc et cramoisi, l’herbe de Bahia et la végétation succulente verte comme la luzerne, le blé, l’orge, le ray-grass et les pois d’hiver.
Un régime captif consiste souvent en…

Article  Vidéo  Web conférence 

Bases du triage en Réhabilitation de la Faune Sauvage

Regardez l’enregistrement de cette présentation interactive basée sur des cas, qui vise à couvrir les bases tout en offrant des conseils, des astuces et des idées utiles pour le rééducateur ou le vétérinaire expérimenté. Les sujets abordés comprennent les principes fondamentaux de la réadaptation de la faune, le triage d’urgence tel qu’il s’applique aux soins de la faune et les lignes directrices utilisées pour évaluer l’état du patient et déterminer le plan de traitement le plus humain.

Article  Vidéo  Web conférence 

Techniques de Soins Intensifs d’urgence des oiseaux sauvages

La Dre Heather Barron a présenté ce webinaire sur les soins intensifs aux oiseaux. Regardez un enregistrement de l’événement interactif en direct, puis faites le bref post-test pour gagner 1 heure de crédit de formation continue. L’objectif de la médecine de la faune est toujours la libération éventuelle et, par conséquent, le triage de la faune aviaire peut varier en fonction de la charge de travail, des réglementations et de la situation actuelle. Le Dr Barron examine les lignes directrices utilisées pour établir la politique de triage et les raisons pour lesquelles un oiseau peut ne pas être libérable ou avoir une bonne qualité de vie en captivité. Elle discute ensuite des mesures pratiques destinées à soulager la souffrance et à améliorer les chances de survie des patients, telles que le soutien hydrique, l’analgésie, l’évaluation du volume sanguin et la transfusion. Cette présentation se termine par une brève discussion sur l’évaluation de la vie et de l’euthanasie.

Article  Diaporama 

Ansériformes Fréquemment Rencontrés en Clinique

Les ansériformes sont fréquemment rencontrés en clinique en tant que volaille de basse cour, animaux de compagnie, specimens de zoo ou animaux blessés de la faune sauvage. Les ansériformes appartiennent à la Famille des Anatidae, qui regroupe les cygnes, les oies et les canards…

Article 

Logement des Ansériformes – Liste de contrôle

Les ansériformes ayant besoin d’être hospitalisés peuvent provenir d’une variété d’environnements. Bien que la faune sauvage en liberté doive faire face à beaucoup plus de facteurs de stress que les oiseaux habitués aux humains, l’approche fondamentale d’un patient ansériforme demeure la même.

Article 

Anatomie et Physiologie Gastro-Intestinale des Rapaces

Les rapaces forment un groupe d’oiseau divers constitué de l’ordre des Strigiformes (chouettes et hiboux) et des oiseaux de proie diurnes tels que les faucons, les buses et les aigles. L’ordre des Falconiformes, historiquement considéré comme un groupe polyphylétique et mal délimité a récemment été divisé en deux ordres, avec la seule famille des Falconidae (faucons et caracaras) demeurant dans le groupe des Falconiformes. Les autres rapaces diurnes appartiennent à l’ordre des Accipitriformes …

Article 

La tortue serpentine – Astuces pour les cliniciens

Il y a huit espèces de tortues natives d’Ontario, Canada ; sept d’entre elles sont considérées comme des espèces en danger. Parmi ces espèces se trouve la tortue serpentine, qui est listée dans les espèces menacées…

Article 

L’alimentation des Oiseaux de Proie Hospitalisés

Tous les rapaces consomment une ration alimentaire carnée que ce soit un régime spécialiste, par exemple dans la consommation de poisson comme chez le balbuzard ou un régime alimentaire généraliste pouvant inclure des insectes, des mammifères, des oiseaux, des reptiles, des amphibiens, et même des carcasses. A l’exception des volailles, les besoins nutritionnels exacts des oiseaux ne sont pas connus…

Article  Fiches d’information 

Fiche d’informations de base : Hérisson européen

Hérisson de l’Europe occidentale (Erinaceus europaeus)

Histoire naturelle

Le hérisson européen (Erinaceus europaeus) est communément présent dans les zones de présences humaines (rurales, suburbaines et urbaines). Il est présent en Irlande, Grande-Bretagne, sud de la Scandinavie, l’Europe de l’Ouest jusqu’à la République tchèque, où son habitat chevauche celui du hérisson de Roumanie (Erinaceus roumanicus). En plus de […]

Article 

Point zoonose: Tularémie chez les lapins et rongeurs

La tularémie est une maladie hautement pathogène rencontrée chez l’homme et l’animal. Elle est reportée à travers tout l’hémisphère nord, incluant l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie. Aux Etats-Unis, l’infection naturelle a été reportée dans tous les états sauf Hawaii…

Article 

Ophtalmologie des rapaces: anatomie de l’œil

La partie postérieure de l’œil est bien adaptée à la structure osseuse de l’orbite. Les globes sont séparés par un fin septum inter orbitaire, qui mesure à certain endroit moins de 1mm. Ce septum inter orbitaire est osseux ou partiellement fibreux en fonction des espèces. Une grande partie du bord latéral du globe oculaire n’est pas protégée par cette structure osseuse…

Article 

Ophtalmologie des rapaces: Lésions oculaires

Chez les rapaces, l’œil est de grande taille et est relativement peu protégée latéralement et dorsalement par l’orbite de sorte que toute forme de trauma à la tête affecte fréquemment l’œil et ses structures associées…

Article 

Ophtalmologie des rapaces: L’examen oculaire

Chez de nombreux oiseaux, l’œil est l’organe sensoriel le plus important, et même une altération partielle de la vision peut engendrer de lourdes conséquences. Malheureusement, les lésions oculaires représentent des trouvailles fréquentes lors de l’examen ophtalmique chez les oiseaux de proie…

Article 

Intoxication aux métaux lourds chez les oiseaux

L’intoxication aux métaux lourds chez les oiseaux survient le plus souvent suite à l’ingestion de substances contenant du plomb, ou moins fréquemment du zinc. Une toxicité aigüe aux métaux lourds est occasionnellement observée chez les perroquets de compagnie qui ingèrent ou mâchent des objets contenant du métal à cause de leur tempérament curieux et leur tendance naturelle à gratter avec le bec…